Image Prima Donna Events

Mozart – Beethoven 6 – Boléro

LA PERFECTION ARTISTIQUE À L’ÉTAT PUR

Prima Donna Events présente Le Boléro aux sons enchanteurs de Maurice Ravel, par le Malandain Ballet Biarritz.

Les talentueux danseurs du Malandain Ballet Biarritz présentent un spectacle visuel époustouflant ! La sublime chorégraphie de Thierry Malandain et ses mouvements sensuels sur les mélodies irrésistibles de Maurice Ravel créent un spectacle visuel qui excite les sens.

Ce n’est pas un spectacle comme les autres, c’est un voyage à travers l’émotion, la grâce et la perfection artistique. Faites l’expérience d’un programme de danse solide comme le roc sur les tonalités époustouflantes de Mozart – Beethoven 6 – Boléro.

Saisissez votre chance d’assister à un spectacle à couper le souffle, une fusion brillante de musique et de mouvement. Mozart – Beethoven 6 – Boléro est à voir une seule fois le jeudi 31/10/2024 au Concertgebouw de Bruges, le vendredi 1/11/2024 au Stadsschouwburg d’Anvers et le samedi 2/11/2024 au Capitole de Gand. Ne manquez pas ce moment culturel fort !

PROGRAMME

Beethoven 6: 45 minutes
Pause

Mozart: 35 minutes
Pause

Boléro: 15 minutes

ÉQUIPE CRÉATIVE

Musique : Maurice Ravel
Chorégraphie : Thierry Malandain
Décor et costumes : Jorge Gallardo
Création lumière : Jean-Claude Asquié
Durée de la représentation : 1h35 avec deux entractes (durée totale environ 2 heures)

Photos de scène

Image de scène Prima Donna Events
Image de scène Prima Donna Events
Image de scène Prima Donna Events
Image de scène Prima Donna Events
Image de scène Prima Donna Events
Image de scène Prima Donna Events

​Le Boléro ​​

Soumis au thème orchestral obsessionnel de Ravel, douze danseurs évoluent presque sans âme dans un espace clos et confiné. Lorsque le final libérateur retentit, ils se libèrent, se heurtent au silence, se sentent « enfermés ».

Commandé par la danseuse russe Ida Rubinstein, amie et mécène de Maurice Ravel, ce ballet « à caractère espagnol » a été créé par la compagnie Rubinstein, dans une chorégraphie de Bronislava Nijinska. Le Boléro a été créé à l’Opéra de Paris le 22 novembre 1928.

« Dans le synopsis, l’action se déroule dans une taverne andalouse, où une gitane dansant sur une table provoque une euphorie sensuelle chez les hommes.”

Je me suis écarté de ce récit, mis à jour par Maurice Béjart en 1961, pour me concentrer uniquement sur le motif musical que Maurice Ravel répète obsessionnellement jusqu’à l’apothéose finale. Le compositeur n’a pas caché le style « musico-sexuel » de ce crescendo orchestral et de ce final.

Plutôt que de montrer ce parallèle érotique, j’ai choisi de représenter la liberté qui se dégage peu à peu de l’enfermement et j’ai relevé le défi d’enfermer les danseurs dans un espace confiné et restreint. Cette limitation consiste en l’unicité et la répétition mécanique du thème musical, qui explose littéralement dans un final intense, suivi d’un silence où les danseurs se sentent « enfermés ». – Thierry Malandain

Image Prima Donna Events

Thierry Malandain

Thierry Malandain est membre de l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France et auteur de plus de 80 chorégraphies. Il poursuit la création d’un répertoire cohérent, étroitement lié au ballet, centré sur le corps dansant, sa force, sa virtuosité, son humanité et sa sensualité.

Sa recherche de sens et d’esthétique le conduit à un style intemporel et austère. Ce style peut être à la fois sérieux et audacieux et tire sa richesse à la fois de ses racines et d’une vision renouvelée de la danse académique. Sa compagnie est composée de danseurs de formation classique qui s’expriment de manière contemporaine dans les chorégraphies de Thierry Malandain.

« Ma culture est celle du ballet classique et je n’ai aucun problème à y rester attaché. Si je reconnais volontiers que les codes artistiques et sociaux sont d’une autre époque, je pense aussi que cette matière, héritée de quatre siècles d’histoire, offre au danseur des ressources inestimables. Je joue donc avec elle, tantôt classique, tantôt contemporaine, à la recherche d’une danse que j’aime. Une danse qui ne laisse pas seulement une trace de plaisir, mais qui renoue avec l’essence du sacré en réponse à la difficulté d’être.

close

@primadonnaevents